Tableaux en zelliges



PM : L = 40cm
H = 60cm
780,00€ TVAc pièce

MM : L = 70cm
P = 60cm
1.175,00€ TVAc pièce

GM : L = 110cm
H = 60cm
1.700,00€ TVAc pièce



TABLEAUX EN ZELLIGES :

Les images du Maroc nous sont devenues si familières qu’elles ont presque remplacé les cocotiers dans les rêves d’ailleurs ensoleillés. Alors aujourd’hui tout le monde connaît les zelliges, ces mosaïques de petits carrelages en terre cuite. Nous avons contribué à les faire connaître, mais le plus souvent en pans d’une seule de nos nombreuses couleurs, donc sous une forme moins directement associée au style marocain, tant les variations d’une même teinte méritent d’être exploitées. La démonstration n’est plus à faire de leur merveilleuse qualité d’adaptation, tantôt modernes, tantôt rustiques, tantôt sobres, tantôt joyeux…. Toutefois, j’ai toujours pensé que par ce choix, nous n’utilisions qu’une toute petite part de l’incroyable habileté d’un artisanat si miraculeusement préservé au Maroc. Je n’avais pas envie pour autant d’exporter ces mosaïques aux motifs géométriques si caractéristiques du style arabe. Par contre, j’ai toujours beaucoup admiré les développements floraux de la même technique en Iran, Ousbékistan et au Pakistan. Mais c’était dans les livres, et ces images restaient pour moi un rêve très lointain et inaccessible… à chacun ses palmiers.
Or, un jour en Inde, j’ai visité un mausolée abandonné de tous et en très mauvais état qui m’a éblouie. Il se trouve au bord de la même rivière que le Taj Mahal qui est très certainement un des monuments les plus visités au monde, mais personne ne semble s’intéresser au petit édifice en ruine. Et pourtant, en dépit de son délabrement, il éclate d’une joyeuse candeur. Il est complètement tapissé de représentations stylisées de plantes, chacune logées dans un gracieuse niche. Et cette exquise composition est faite …j’ai envie de dire en zelliges quoique le mot arabe soit impropre en ce lieu. Il s’agit bien de la même technique apportée en Inde lors des règnes des Moghols et oubliée depuis. Ce gracieux monument m’a aussitôt renvoyé travailler du côté de mes rêves, et les artisans marocains m’ont suivie. D’abord ce sera, directement inspirées du mausolée moghol, une série de niches à composer dans nos 48 couleurs de zelliges. Une porte s’est ouverte vers tant de possibles et j’entends bien ne pas la refermer de sitôt. Seulement, en artisanat tout va très lentement. Patience.